Classification des aires protégées

Classification des aires protégées

CLASSIFICATION DES AIRES PROTÉGÉES

La loi-cadre 394/91 prévoit la reconnaissance officielle par l'État des aires protégées qui satisfont à certaines exigences et établit qu'une liste officielle de celles-ci est tenue au ministère de l'Environnement (article 5). L'inscription sur la liste se fait selon des critères définis par le Comité des espaces naturels protégés (art. 3) et est une condition pour l'attribution de financement par l'Etat, à travers le plan triennal des espaces protégés.

La première liste a été approuvée par le Comité des aires naturelles protégées avec la résolution du 21 décembre 1993, la deuxième avec la résolution du 18 décembre 1995, la troisième avec la résolution de décembre 1997.

Actuellement, le système des zones naturelles protégées est classé comme suit:


Les parcs nationaux sont constitués de zones terrestres, fluviales, lacustres ou marines qui contiennent un ou plusieurs écosystèmes intacts ou même partiellement altérés par des interventions anthropiques, une ou plusieurs formations physiques, géologiques, géomorphologiques, biologiques, d'importance internationale ou nationale pour des valeurs naturalistes, scientifiques, esthétiques, culturels, éducatifs et récréatifs tels qu’ils nécessitent l’intervention de l’État aux fins de leur conservation pour les générations présentes et futures.

Parcs naturels régionaux et interrégionaux

Les parcs naturels régionaux ou interrégionaux sont constitués de zones terrestres, fluviales, lacustres et éventuellement de tronçons de mer face à la côte, de valeur naturaliste et environnementale, qui constituent, au sein d'une ou plusieurs régions voisines, un système homogène, identifié par les structures naturalistes du des lieux, des valeurs paysagères et artistiques et des traditions culturelles des populations locales Les réserves naturelles sont constituées de zones terrestres, fluviales, lacustres ou marines qui contiennent une ou plusieurs espèces de flore et de faune d'intérêt naturaliste, ou en possèdent une ou plus d'écosystèmes plus importants pour la diversité biologique ou pour la conservation des ressources génétiques. Les réserves naturelles peuvent être étatiques ou régionales en fonction de l'importance des éléments naturalistes qu'elles représentent.

Zones humides d'intérêt international

Les zones humides d'intérêt international sont constituées de zones marécageuses, de marécages, de tourbières ou de zones aquatiques naturelles ou artificielles, permanentes ou transitoires, y compris les zones d'eau de mer dont la profondeur, à marée basse, ne dépasse pas six mètres qui, en raison de leurs caractéristiques, ils peuvent être considérés comme d'importance internationale au titre de la Convention de Ramsar.

Autres espaces naturels protégés

Les autres espaces naturels protégés sont des espaces (oasis d'associations environnementales, parcs de banlieue, etc.) qui n'entrent pas dans les classes précédentes. Ils sont divisés en zones de gestion publique, c'est-à-dire établies avec des lois régionales ou des dispositions équivalentes, et des zones à gestion privée, établies avec des mesures publiques formelles ou avec des actes contractuels tels que des concessions ou des formes équivalentes.

Zones de protection spéciale (SPA)

Les zones de protection spéciale désignées conformément à la directive 79/409 / Cee sont constituées de territoires susceptibles d'être étendus et / ou géographiques pour la conservation des espèces d'oiseaux énumérées à l'annexe I de la directive susmentionnée, concernant la conservation des oiseaux sauvages.

Zones spéciales de conservation (ZSC)

Les zones spéciales de conservation sont désignées conformément à la directive 92/43 / Cee et consistent en des zones naturelles, définies géographiquement et avec une surface délimitée qui:
  1. contiennent des zones terrestres ou aquatiques qui se distinguent par leurs caractéristiques géographiques, abiotiques et biotiques, naturelles ou semi-naturelles (habitats naturels) et qui contribuent de manière significative à la conservation, ou à la restauration, d'un type d'habitat naturel ou d'une espèce de flore et de faune sauvage animaux visés aux annexes I et II de la directive 92/43 / CEE, relative à la conservation des habitats naturels et semi-naturels et de la flore et de la faune sauvages dans un état satisfaisant pour protéger la diversité biologique de la région paléarctique par la protection des environnements, Apennin et méditerranéen;
  2. sont désignées par l'État par un acte réglementaire, administratif et / ou contractuel et dans lequel les mesures de conservation nécessaires au maintien ou à la restauration, dans un état de conservation satisfaisant, des habitats naturels et / ou des populations des espèces pour lesquelles les la zone est désignée.

Ces zones sont appelées sites d'importance communautaire (SIC).

Zones de récupération terrestres et marines:

Les zones de récupération terrestres et marines sont indiquées par les lois 394/91 et 979/82, qui constituent des zones dont la conservation par la création d'aires protégées est considérée comme une priorité.

Tour à tour, la loi 394/91 et la loi 979/82 et avec les extensions prévues par les lois no. 344 du 8 octobre 1997 et la loi no. 426 du 9 décembre 1998 ont défini laAires marines protégées, à savoir: "Les réserves naturelles marines sont constituées de milieux marins, donnés par les eaux, les fonds marins et les étendues de côte en face qui présentent un intérêt significatif pour les caractéristiques naturelles, géomorphologiques, physiques, biochimiques, notamment en ce qui concerne la flore et la mer et faune côtière et pour son importance scientifique, écologique, culturelle, éducative et économique »(titre V - art. 25 - L. 979/82).


Classification

le Espaces naturels italiens, sont classés selon la loi 394/91 qui définit précisément les paramètres de classification technique de ces zones.
Ces zones naturalistes sont généralement connues sous le nom de Parcs naturels

Parcs nationaux
Grâce à leurs caractéristiques, la conservation des zones terrestres, fluviales, lacustres ou marines qui ont des écosystèmes intacts ou même partiellement altérés, des formations physiques, géologiques, géomorphologiques, biologiques d'importance internationale ou nationale à des fins naturalistes, scientifiques, esthétiques, culturelles, éducatives et récréatives activités, relève de la responsabilité de l'Etat, qui intervient directement sur le territoire à travers les structures du Corps forestier d'Etat qui a pour mission de sauvegarder, contrôler et faire respecter le règlement de ces zones.

Parcs naturels régionaux et interrégionaux
Ce sont des zones, qui impliquent une ou plusieurs régions voisines, de type terrestre, fluvial, lacustre et éventuellement des étendues de mer en face de la côte, qui constituent un système homogène grâce à la valeur paysagère et artistique des lieux, ainsi que les traditions culturelles des populations locales.

Réserves naturelles
Il peut s'agir de réserves naturelles étatiques ou régionales, cela dépend de l'importance des intérêts qui y sont représentés. Les réserves naturelles d'État sont incluses dans les parcs naturels nationaux.
Il s'agit de zones terrestres, fluviales, lacustres ou marines avec un ou plusieurs écosystèmes qui présentent une ou plusieurs espèces de flore ou de faune à protéger, tant pour la diversité biologique que pour la conservation des ressources génétiques.

Zones humides d'intérêt et d'importance internationale
Leur établissement relève de la responsabilité de l'État.
Les marais, les lagunes, les marais salés, les tourbières, les rivières, les lacs et les étendues côtières qui sont situés dans des zones classées d'importance internationale comme habitat de la sauvagine en vertu de la Convention signée à Ramsar le 2 février 1971 et validée font partie de cette classification. DPR n. 448 du 13 mai 1976.
De nombreux domaines de cette classification sont inclus dans les parcs naturels nationaux.

Autres espaces naturels protégés
Ce sont des zones qui n'entrent pas dans les classifications susmentionnées, telles que les oasis d'associations environnementales, les parcs de banlieue, les monuments naturels, etc.
Il peut s'agir de zones à gestion publique, établies avec des lois régionales ou des dispositions équivalentes, et des zones à gestion privée, établies avec des dispositions publiques formelles ou avec des actes contractuels tels que des concessions ou des formes équivalentes.

Zones de protection spéciale (SPA)
Grâce à leur extension et à leur situation géographique, ces zones sont propices à la conservation des espèces d'oiseaux sauvages. Ils sont désignés sous la directive 79/409 / Cee.

Zones spéciales de conservation (ZSC)
Ce sont des espaces naturels de type terrestre ou aquatique qui, grâce à leurs caractéristiques géographiques, abiotiques et biotiques, naturelles ou semi-naturelles (habitats naturels), contribuent de manière significative à la conservation et à la restauration d'un habitat naturel ou d'une espèce de faune et de flore sauvages, de manière à protéger la diversité biologique dans la région concernée.
Ces zones sont appelées sites d'importance communautaire (SIC).
Ils sont également désignés en vertu de la directive 92/43 / CEE.

La plupart de ces deux zones sont incluses dans les parcs naturels


Principaux instruments réglementaires pour les aires protégées et les parcs

L.394 / 91c'est donc le premier instrument réglementaire à dicter les principes fondamentaux de la création et de la gestion des aires protégées en établissant que le patrimoine naturel du territoire national doit être soumis à un «régime spécial de protection et de gestion».

L'Etat et les régions se sont dotés d'outils de gestion pour la protection et la conservation du patrimoine naturel en ligne avec la plupart principes européens et des Nations Unies récents. Ce dernier en fait en rédigeant la liste des SDGS[1] ou les objectifs mondiaux de développement durable ont réservé certains objectifs exclusivement au respect et à la protection de la vie sous-marine (objectif 14) et de la vie sur terre (objectif 15), invitant à protéger, restaurer et promouvoir une utilisation durable de l'écosystème terrestre , en notant, de manière transversale, la question de la protection de la biodiversité, ainsi que la protection de la flore et de la faune dans les écosystèmes. La stratégie de l'Agenda identifie, entre autres, l'objectif de mener des actions efficaces et immédiates pour réduire la dégradation des milieux naturels, arrêter la destruction de la biodiversité et protéger les espèces menacées d'extinction [2].

Ces règles de protection sont nécessaires pour garantir à chacun le droit d'utiliser le territoire et de cultiver ses passions sans céder aux compromis dictés par la faute professionnelle. Les principes qui sous-tendent la loi-cadre sur les aires protégées s'inspirent de la protection, de la conservation, de la mise en valeur et de la promotion du territoire naturaliste et géologique et soulignent l'importance de la responsabilité individuelle dans le respect et si possible dans l'amélioration de ces territoires et équilibres écologiques, qui représentent un héritage irremplaçable à préserver pour les générations futures.


Liens recommandés

  • VAS - Verdi Environment Society
  • Ville du dossier
  • Sauvons le paysage
  • Legambiente Lazio
  • Support de panneau d'affichage
  • Reprenons Rome
  • Ligue italienne de protection des oiseaux
  • WWF Lazio
  • Italie Notre Rome
  • Ligue italienne de protection des oiseaux (LIPU) - Section Lazio
  • Ligue Abolition Hunting (LAC) Lazio
  • Institut national d'urbanisme (INU) Latium
  • Eddyburg
  • VignaClaraBlog
  • Comité de la ville du XV de la Mairie
  • Découvrez Vejo
  • FAI - Fonds italien pour l'environnement
  • Papiers en ordre
  • Femmes actives
  • Société romaine des sciences naturelles SRSN

Copyright © 2010-2018 VASROMA.IT par V.A.S. Association Verdi Ambiente et Société Onlus. Tous les droits sont réservés

  • NOUVELLES
  • QUI NOUS SOMMES
    • Acte constitutif, objet et champ d'action
    • Activité réalisée par le Cercle Territorial de Rome
  • NOUS SOUTENIR
    • Les moyens de nous soutenir
    • Devenir membre
    • Faire un don maintenant
    • Faites un don de 5 x mille
  • MATÉRIAUX COUVERTS
    • AFFICHES ET PUBLICITÉ DE LA MUNICIPALITÉ DE ROME
      • ville du dossier
      • Service de vélos en libre-service
      • Plan de réglementation des systèmes et des moyens publicitaires (P.R.I.P.)
      • Articles du P.R.I.P.
    • ZONES AGRICOLES
      • zones soumises à un usage civique
      • Terres publiques pour les jeunes agriculteurs
    • AIRES NATURELLES PROTÉGÉES
      • Système de classification des espaces naturels protégés
      • Parcs
      • Réserves
      • monuments naturels
      • Autres aires protégées
      • Zones de nature sauvage
      • Zones de protection spéciale (SPA)
      • Sites d'importance communautaire (SIC)
      • marécages
      • Zones contiguës aux zones naturelles protégées
      • Relation entre les plans de paysage territorial et les plans de gestion
    • CHASSE
      • état de mise en œuvre de la loi 157/1992
      • plans de chasse provinciaux et régionaux
      • plan de chasse à la faune de la province de Rome
      • plan de chasse à la faune de la province de Viterbe
      • plan de chasse faunique de la province de Rieti
      • plan de chasse à la faune de la province de Latina
      • plan de chasse faunique de la province de Frosinone
      • Gestion de la chasse dans le Latium
    • GOUVERNEMENT DU TERRITOIRE
      • aménagement urbain
      • imeuble
      • plans territoriaux
      • héritage culturel
      • atouts du paysage
      • Commune d'Anguillara Sabazia
      • Commune de Castelnuovo di Porto
      • Commune de Cerveteri
      • Commune de Formello
      • Municipalité de Rome
      • Commune de Sacrofano
      • Municipalité de Rome XV
    • NATURE
      • Réseau écologique
    • ÉVALUATION ENVIRONNEMENTALE STRATÉGIQUE (V.A.S.)
      • Procédure à appliquer aux plans de gestion des parcs et réserves naturelles
      • Violation de la procédure de V.A.S.
  • VEIO MOI TROP
    • Raisons d'une information intégrée sur le parc Veio
      • Étapes vers la création du parc Veio
      • tout ce que vous devez savoir sur le parc de Veio
    • Recensement des biens et lecture historique du territoire
      • recensement des biens d'intérêt archéologique
      • recensement des biens d'intérêt historique et monumental
      • recensement des actifs d'intérêt hydrogéologique naturaliste
      • recensement des actifs d'intérêt végétatif naturaliste
      • lecture historique du territoire
    • Plan d'aménagement du parc de Veio
      • Documents relatifs au plan de gestion
    • Programme pluriannuel de promotion économique et sociale (P.P.P.E.S.)
    • Règlement du Parco di Veio
    • Gestion du Veio Park
      • Interventions et travaux d'usine autorisés à l'intérieur du parc Veio
      • Libération de l'autorisation
  • imprimer
    • revue de presse
  • Contacts
  • plan du site

Copyright © 2007-2018 vasroma.it par VAS Green Environment Association et ONLUS Society. Tous les droits sont réservés

Aperçu de la confidentialité

Les cookies nécessaires sont absolument essentiels au bon fonctionnement du site Web. Cette catégorie comprend uniquement les cookies qui assurent les fonctionnalités de base et les fonctionnalités de sécurité du site Web. Ces cookies ne stockent aucune information personnelle.

Tous les cookies qui peuvent ne pas être particulièrement nécessaires au fonctionnement du site Web et qui sont utilisés spécifiquement pour collecter des données personnelles des utilisateurs via des analyses, des publicités et d'autres contenus intégrés sont appelés cookies non nécessaires. Il est obligatoire d'obtenir le consentement de l'utilisateur avant d'exécuter ces cookies sur votre site Web.


Le système des aires protégées

Actuellement, le système d'aires protégées est classé comme suit:

  • parc national

Aujourd'hui, sur le territoire italien, 24 parcs nationaux sont enregistrés [3] qui s'étendent au total sur plus d'un million et demi d'hectares, couvrant environ 5% du territoire national. Les parcs sont créés pour assurer la protection d'espèces ou d'environnements uniques dans tout le pays et l'accès au public est autorisé avec une autorisation préalable, à des fins récréatives, éducatives et culturelles.

  • Parc régional

Il existe actuellement 134 parcs régionaux en Italie et couvrent une superficie d'environ un million d'hectares. La différence conceptuelle entre parc national et parc régional, selon ce qui ressort de l'article 2 de la loi 394/91, devrait essentiellement résider dans le fait que dans cette dernière aire protégée, on met davantage l'accent sur l'utilisation anthropique strictement liée, et vécu avec une adhésion intime aux valeurs exprimées par le territoire et les populations locales [4].

  • Réserve naturelle d'État et réserve naturelle des régions à statut particulier

Ce sont des zones d'extension limitée et d'importance significative du point de vue scientifique, représentatives d'aspects particuliers de certains territoires. Ils sont divisés en différentes catégories selon les niveaux de protection qui leur sont accordés, en fait une distinction est faite entre: les réserves naturelles intégrales, dans lesquelles l'accès aux visiteurs est interdit et la présence humaine est limitée à des fins purement scientifiques et à des fins de surveillance des réserves naturelles. , dans laquelle la présence humaine est limitée à une utilisation contrôlée des réserves naturelles spéciales et enfin des réserves naturelles biogénétiques, établies principalement pour préserver les caractéristiques génétiques de certains êtres vivants considérés en danger d'extinction. Contrairement aux parcs, par conséquent, la création de réserves repose exclusivement sur des besoins protectionnistes qui ne sont pas intéressés par les activités anthropiques.

  • Marécages

Il s’agit de marécages, de tourbières, de zones d’eau de mer et autres, qui, en raison de leurs caractéristiques, peuvent être considérés comme d’importance internationale comme l’établit la Convention de Ramsar [5]. La plupart des zones humides reconnues par la Convention sont classées comme réserves naturelles.

  • Aires marines protégées

Parmi ceux-ci, il existe une subdivision supplémentaire en trois types de zones caractérisées par différents degrés de protection. Ce sont des étendues de mer, côtières et autres, dans lesquelles les activités humaines sont partiellement ou totalement limitées. Aujourd'hui, il existe 32 aires marines protégées, couvrant une superficie d'environ 222 mille hectares, auxquelles s'ajoutent deux parcs submergés et le sanctuaire international des mammifères marins, avec 2,5 millions d'hectares supplémentaires protégés. Il est rappelé que dans le cadre des objectifs de l'Agenda 2030 des Nations Unies, l'objectif 14 envisage la conservation de la mer et des ressources marines, en envisageant l'objectif de protéger l'écosystème marin et côtier pour éviter des impacts particulièrement néfastes et renforcer leur résilience, afin d'obtenir des océans sains et productifs. Nous parlons donc d'une utilisation plus durable des ressources marines, y compris la gestion de la pêche, de l'aquaculture et du tourisme [6].

  • Autres aires protégées

Ils font partie des Espaces Naturels Régionaux Protégés et sont généralement des monuments naturels, des parcs suburbains ou provinciaux, des oasis d'associations environnementales comme le WWF ou Legambiente. Elles peuvent être gérées de manière publique ou privée (comme dans le cas du système d'aires protégées géré par le WWF), ce sont des oasis d'une importance significative pour leur objectif de conservation d'échantillons représentatifs d'écosystèmes considérés comme particulièrement rares ou de zones d'une valeur naturaliste exceptionnelle car habitat des espèces menacées [7].

  • Réseau Natura 2000

Il s'agit d'un réseau écologique réparti dans toute l'Union européenne, établi en application de la directive 92/43 / CEE «Habitat» pour assurer le maintien à long terme des habitats naturels et des espèces en péril de la flore et de la faune au niveau communautaire. En Italie, les SIC, les ZSC et les ZPS [8] couvrent au total environ 19% du territoire terrestre national et plus de 7% du territoire marin [9]. Leur identification est le travail des différentes régions et provinces autonomes, dans un processus coordonné au niveau central.


Les archives

  • digiampietro, webstrade sur Le groupe de travail pour la coordination de la réglementation verte est venu à la présomption d'être le seul détenteur de la vérité, déclarant infondées même les objections plus que fondées des autres
  • Maria Luigia Giannone sur LE MINISTÈRE DE LA CULTURE QUI SE SOUVENEZ DU FASCISME
  • Giuseppina Montanari sur VAS se réserve le droit de signaler aux autorités compétentes l'abattage de platanes dans la Viale Trastevere
  • Circolo Vas Roma sur Les propositions d'amendements au texte du règlement vert de Rome présentées conjointement par les associations VAS et Ecoistituto RE.GE.: 4e épisode
  • Elena Viscusi sur Les propositions d'amendements au texte du règlement vert de Rome présentées conjointement par les associations VAS et Ecoistituto RE.GE.: 4e épisode

Par zone humide, nous entendons généralement tout type d'environnement naturel caractérisé d'une manière ou d'une autre par la coexistence du sol et de l'eau.

Unionpedia est une carte conceptuelle ou un réseau sémantique organisé comme une encyclopédie ou un dictionnaire. Il fournit une brève définition de chaque concept et de ses relations.

C'est une carte mentale géante en ligne qui sert de base aux schémas conceptuels, aux images ou à la synthèse synaptique. C'est gratuit - gratuit, gratuit à utiliser et tout élément ou document peut être téléchargé. C'est un outil, une ressource ou une référence pour l'étude, la recherche, l'éducation, la formation ou l'éducation que les enseignants peuvent utiliser, les enseignants, les professeurs, les éducateurs, les élèves et les étudiants ou l'école pour le milieu universitaire, l'école, le primaire, le secondaire, le milieu, l'université, le diplôme technique, collège, université, baccalauréat, maîtrise ou doctorat pour des articles, des rapports, des articles, des projets, des idées, de la documentation, des résumés, des enquêtes ou des thèses. Voici la définition, l'explication, la description ou la signification de chaque élément significatif sur lequel vous avez besoin d'informations, et une liste ou une liste de concepts associés sous forme de glossaire apparaît. Disponible en italien, anglais, espagnol, portugais, japonais, chinois, français, allemand, polonais, néerlandais, russe, arabe, hindi, suédois, ukrainien, hongrois, catalan, tchèque, hébreu, danois, finnois, indonésien, norvégien, roumain, Turc, vietnamien, coréen, thaï, grec, bulgare, croate, slovaque, lituanien, philippin, letton, estonien et slovène. Plus de langues bientôt.

Toutes les informations ont été extraites de Wikipédia et sont disponibles sous la licence Creative Commons Attribution-Share Alike.

Google Play, Android et le logo Google Play sont des marques de commerce de Google Inc.


Vidéo: Les Espaces Naturels Protégés 13 Cours DA GEEFT